Françoise GAUJOUR : quand une journaliste cache une artiste!

Journaliste et critique d'art, Françoise Gaujour confirme son engagement dans l'art contemporain avec sa première exposition de photographies "SILHOUETTES".

Il est des talents cachés, des parcours pluriels, des images enfouies.  C’est le cas de la célèbre voix de la radio, Françoise Gaujour. Cette dernière fut notamment grand reporter puis présentatrice de la  revue de presse sur France Inter, de l'émission "Public" sur la 5 puis critique d'art à Europe 1.
Sa vie de reporter l’amène à réaliser de nombreux voyages, elle côtoie bon nombre de cameraman et photographes de presse. Elle même ne se sépare jamais de son appareil photo. Elle photographie sans cesse et développe inconsciemment une approche très personnelle de la photo.
Aujourd’hui l’artiste-journaliste est passée de la photo reportage à la photo d’art. Inconsciemment, sans le formaliser, son approche a évoluée, son talent s’est affirmé, sa patte personnelle est apparue. Françoise Gaujour a un style à part et totalement innovant. À la vue de ses «Dunes» prises au Brésil où apparaissent soudain des petits personnages à la Follon, un doute apparait. S’agit-il réellement de photos? Ne serait-ce pas plutôt de la peinture? de l’aquarelle? voire de l’aérographe et des collages?!

Le style de Françoise Gaujour est unique. Sa poésie est immense. Ses photos revêtent un style pictural empli de poésie et de sérénité. Elle nous fait voyager.
L'artiste joue avec les couleurs et témoigne de la sensibilité de ses sujets. En allant de plus en plus loin grâce à une utilisation singulière de la lumière et des couleurs, des formes et des lignes, la fiction et la réalité s'entremêlent.
Dans sa série «Surfeurs du Béton» elle nous transporte cette fois à venice Beach, Los Angeles, et nous fait découvrir des silhouettes de skaters, des ombres étonnantes. L’énergie et la modernité que reflètent ces photos sont là encore surprenantes.

«L’artiste-journaliste» nous propose un petit texte, un poème à la Prévert ou elle décrit avec beaucoup de finesse son intention artistique :

Une silhouette, c’est... un mouvement,  ce n’est pas une forme.  C’est une énergie, elle est tonique, c’est une action, une démarche.  Elle est suspendue en plein vol, c’est un désir,  un charme, une sensation, une émotion, un souffle de vie, un mystère,  une énigme, un funambule, un fantôme. Elle est insolite, toujours étrange. La silhouette a une âme,  c’est un souffle de vie. Elle n’a rien dans les poches, elle joue le dénuement,  elle est abstraite,  c’est une ligne, un contour,  un galbe, un profil, une allure. Elle épouse la forme du corps, c’est un fil, c’est un contraste, le jour et la nuit, un crépuscule,  une ombre. C’est une transparence, un silence, un tracé, un dessin. La silhouette est singulière,  elle se faufile. C’est une lumière, une intimité. Elle est magique, poétique, imaginaire... C’est une intention,  c’est mon intention... 


Merci Françoise Gaujour pour vos multiples facettes et votre talent immense.

Françoise GAUJOUR : quand une journaliste cache une artiste!
Françoise GAUJOUR : quand une journaliste cache une artiste!

Il est des talents cachés, des parcours pluriels, des images enfouies.  C’est le cas de la célèbre voix de la radio , Françoise Gaujour . Cette dernière fut notamment grand reporter puis présentatrice de la  revue de presse sur France Inter , de...