Gi Joe Conspiration ou le gros rouge qui tache

De l'action, des hommes musclés et pas toujours très fins, de belles femmes, une histoire simple, des méchants pas très gentils... Gi Joe est un classique du film d'action créé pour divertir et ne pas faire réfléchir. C'est un bon moment ciné un dimanche après une semaine bien remplie.

              La conspiration, la lutte contre le mal, les gentils sont beaux et les vilains méchants (au cas où sans doute le spectateur aurait du mal à identifier qui est qui), un scénario réduit au minimum (il ne faut pas faire mal aux neurones du spectateur / consommateur), et une morale manichéenne que l'on adore : tout est bien qui finit bien dans le (presque) meilleur des mondes. Le point positif est que ce second épisode est moins catastrophique que le premier (The rise of the cobra). A regarder au second voir troisième degré, c'est un bon moment de détente. Voici le genre de questions que l'on se pose après visionnage : Bruce Willis est-il à ce point en manque d'argent qu'il soit obligé de se produire dans ce genre de film ? Les hommes musclés doivent ils paraître un peu stupide ? Peut on être intelligent et bien fouttu / désirable ? Certains films devraient porter clairement la mention : sponsorisé par la NRA (le lobby des armes à feux aux USA). La fiche du film sur l'Internaute.

Gi Joe Conspiration ou le gros rouge qui tache
Gi Joe Conspiration ou le gros rouge qui tache

              La conspiration, la lutte contre le mal, les gentils sont beaux et les vilains méchants (au cas où sans doute le spectateur aurait du mal à identifier qui est qui), un scénario réduit au minimum (il ne faut pas faire mal aux...